Oppo opening the trail with Cyanogen Mod

Since the arrival of Sense 5 and the idea-quite ludicrous if you ask me-to get rid of all their impressive HTC widgets, simply because mainstream users only use three panels and few widgets, the thought of joining the AOSP crowd seems less and less far from plausible to me. Indeed, the difference is so slight now as far as my use: I have to use widgets with various design features and have lost a bit of homogeneity; or even, had to give up on using a few (photogrid, friendstream-replaced with Flipboard) that I liked from Sense 4+ and under). I thus feel less stranger to the idea of using Android without proprietary User Interface.

But if you are going to be using Android without proprietary UI, you might as well turn to those who make the most out of Android.

So let’s have a look at our options.

Imagine a system for which people would have to give up on their warranty, follow improbable tutorials, which sometimes look closer to witchcraft , in order to finally be able to install it, not without losing all their data first. Imagine that despite all those constraints, 10 Million devices have been so tortured in order to obtain the custom ROMs cooked by the Cyanogen team.

Once this is laid out, it is all clear. If millions of people are willing to sacrifie their time and warranty, it must be worth it.

Well, I can assure you: it does. If you use Android in its purest version, you have everything to gain in shifting to Cyanogen Mod. Indeed, the customizing options are endless and the features are always the latest.

This is precisely why I feel that Oppo is showing the way. By integrating Cyanogen Mod natively in their Oppo N1, the brand enables user to benefit from a device running on Android at its best… Without losing their warranty!

Some manufacturers, including HTC, tried out the Google Play Edition adventure. I think, it’s just my opinion, they would have everything to gain in a shot at a Cyanogen Mod Edition.

My dream: a Sony Xperia Z1s CME!

How about you? Do you use Cyanogen Mod? Which device would you love to see come out with a Cyanogen Mod Edition ?

Oppo montre l’exemple avec Cyanogen Mod.

Depuis l’avènement de Sense 5 et cette idée, qui à mon sens reste saugrenue, de se débarrasser de tous les impressionant widgets HTC, sous prétexte que M. et Mme. Toutlemonde n’utilisent que trois panneaux et peu de widgets, l’idée des systèmes AOSP m’apparaît de moins en moins futile. En effet, les différences ayant été réduites, m’obligeant à utiliser des widgets aux designs très différents et donc à perdre en homogénéité (par rapport à Sense <4+), je me sens moins étranger au concept de système Android sans surcouche.

Mais quitte à utiliser Android sans surcouche, autant se tourner vers ceux qui offrent la quintessence d'Android.

Cherchons alors des options.

Imaginez un système d'exploitation pour lequel les gens doivent décider de renoncer à leur garantie, suivre des tutoriels improbables, tenant de la magie noire, avant d'enfin pouvoir l'installer, devoir recommencer leur configuration à zéro. Imaginez que malgré ces contraintes 10.000.000 de terminaux aient été ainsi triturés pour obtenir les ROM Customs créées par l'équipe Cyanogen.

Partant de ce constat, une évidence s’impose. Si tant de millions de gens sont prêts à sacrifier leur temps et leur garantie, ça doit valoir le coup.

Et bien je confirme. Si vous utilisez Android sous sa version la plus pure, vous avez tout à gagner à passer à Cyanogen Mod. En effet, les options de personnalisation sont tout bonnement incroyables et que dire des fonctionnalités, toujours à la pointe.

C’est précisément pour cela qu’Oppo montre l’exemple. En intégrant Cyanogen Mod de manière native dans leur Oppo N1, la marque permet aux utilisateurs de bénéficier d’un terminal tournant sous ce qui se fait de mieux… Sans abandonner la garantie !

Certains constructeurs, dont HTC, ont tenté l’aventure du terminal en Google Play Edition (sans surcouche). Je pense, à mon humble avis, qu’ils auraient tout à gagner à tenter la Cyanogen Mod Edition.

Mon rêve: un Sony Xperia Z1s CME !

Et vous ? Utilisez-vous Cyanogen Mod ? Quel appareil souhaiteriez-vous pouvoir obtenir en Cyanogen Mod Edition ?

HTC One S S-Off – Loyal Updaters Only Have One Option

image

My wife’s One S had been around a little too long, so we recently replaced it with an HTC One Mini. Let’s just say that with 15 % of color worn off, a little almost-invisible crack on the lower left corner of the screen and rebel Power and Vol- button, it was about time.

Moreover, that move meant good news for me: it involved me finally playing around with the phone… By that I mean: Get rid of its horrible branded ROM, its horrendous splashscreen and useless apps.

So on good forums OK… There are lots of good forums, but let’s be honest: if you want the job done, you might as well turn to xda-developers.com directly. So, on xda-developers, you will find many methods to unlock pretty much any smartphone. My One S is no exception, and since the device isn’t really brand new the All-in-one tools capable of making your phone Custom ROM friendly are lining up to help.

So I download one and follow the steps. Easy as pie. HTC-Dev unlock, recovery, Root and S-Off…

Well, not  S-Off!

Despite all my efforts to get it cracked, with a program, by typing the ADB commands myself… Hopeless.

Until I read this:

The One S that have received the last update are not supported by those S-Off tools!! (Neither is Windows 8/8.1 by the way)

After a little research, I have to admit… I won’t get S-Off.

OK, that was a lie.

Because the developers from Team RumRunner came to the rescue. They have indeed developped a Universal S-Off tool for HTC devices. What’s more: compatible with my updated HTC One S.

But what is really extraordinary with their tool, is the kind of poetry it was coded in.

Everything goes through MS-DOS. The program starts by reminding you of every requirement prior to running it and warns you not to be scared iwhen you see you phone rebooting many times and MOST OF ALL, that during the whole procedure it is forbidden to move, displace, drop or even pet your device!

Then the Devs followed a pretty funny analogy taken from the misspelling of the word ROM into Rum (yes, that thing that makes you throw up if you drink it too much).

The script lets you know they are trying to pop the lid, but it’s too tight, where a normal program says »Trying to access Root and obtain super-user rights. » (yes, it’s not related, but it was an example) Quite fancy.

Then the program laughs at you for having such a foul rum! But still offers to sanitize it. And the procedure continues with references such as: still fermenting, this rum is stinky, etc.

And all this to end up being the only program capable of removing S-On from my updated One S (they had me at that promise, the rest was pure bonus), and all this without you writing a single command! Just three times « Yes » not « Y », not « yes »… « Yes » (yes, I have tried them all)!!

If you come across this post and get the strength to do it yourself, please come back and tell us about your Caribbean adventure!

S-Off du One S – Les assidus n’ont qu’une solution !

image

Le One S de ma compagne ayant fait son temps, nous l’avons récemment remplacé par un HTC One Mini. Il faut dire qu’avec 15 % de vernis en moins, une petite fissure presque invisible en bas à gauche de l’écran et des boutons Power et Vol- un peu récalcitrants, il n’y avait plus vraiment matière à tergiverser.

En outre, ce remplacement était une bonne nouvelle pour moi : il impliquait que j’allais enfin pouvoir jouer un peu avec… Comprenez : le débarrasser de son horrible ROM Orange avec son animation de démarrage exaspérante et ses applications inutiles, puisque personne chez nous n’utilise Orange depuis la fin janvier 2012 (voyons si cette date met la puce à l’oreille de certains, nous y reviendrons peut-être).

 

Sur les bons forums… Bon.. OK… Des bons forums il y en a plein, mais soyons honnêtes : si on comprend un minimum l’anglais on se tourne systématiquement vers xda-developers.com. Donc, sur xda-developers, on trouve plusieurs méthodes pour débloquer tous les smartphones. Mon One S ne faisant pas exception et étant un appareil relativement ancien, le outils tout en un sont légion pour le rendre apte aux ROMs custom.

 

J’en télécharge donc un et suis la procédure. Tout marche comme sur des roulettes. Déblocage sur HTC-Dev, installation du recovery, Root et S-Off…

(Déblocage HTC: pour pouvoir faire tout le reste ; Recovery: outil d’installation directement sur le cœur du tel, qui n’est normalement jamais accessible ; Root : accès à la mémoire critique de l’appareil, celle que google ne veut pas que vous touchiez au cas où vous feriez des bêtises et effaceriez des fichiers critiques ; S-Off : sécurité retirée, possibilité d’écrire et remplacer partout dans le tel, notamment utile pour changer de ROM en une seule étape*)

 

*Oui, Full Wipe, Config Aroma et installation = 1 étape 🙂

Ah ben non, pas S-Off !

Malgré tous mes essais de retirer cette sécurité, par une appli, en tapant moi-même les commandes ADB… Rien à faire.

 

Jusqu’à ce que je lise ceci:

Les One S bénéficié de la dernière mise à jour ne sont pas supportés par les méthodes S-Off essayées !! (Windows 8/8.1 non plus d’ailleurs. Heureusement que j’ai mon ancien netbook…)

Après un peu de recherche, je me rends à l’évidence… Je ne pourrai pas être S-Off.

Cette dernière phrase est bien entendu un mensonge.

Car les développeurs de l’équipe RumRunner sont là pour nous sauver. Ils ont en effet développé un outil S-Off universel pour HTC. Qui plus est : compatible avec mon HTC One S mis à jour.

Mais ce qui est vraiment extraordinaire dans cet outil c’est cette espèce de poésie avec laquelle il est codé.

Tout se passe sous MS-DOS. Le programme commence pour vous rappeler tous les prérequis, puis il vous informe que durant la procédure il ne faudra pas s’effrayer de voir le tel redémarrer plusieurs fois et SURTOUT que durant toute la procédure il est interdit de déplacer, laisser tomber, toucher et même regarder du coin de l’œil votre appareil ! (OK la dernière option est « pet » dans le script, mais caresser c’est trop ambivalent et caresser comme on le ferait à un animal de compagnie… C’est TROP LONG pour faire son effet…)

Puis le développeurs partent dans une analogie délirante tirée de l’orthographie erronée de ROM en Rum (oui, la boisson à consommer avec modération).

Le script vous annonce dont qu’il essaye d’ouvrir la bouteille, mais que le bouchon est difficile à enlever, là ou un programme normal vous dirait « Nous tentons d’accéder au Root de l’appareil et d’obtenir les droits super-utilisateur. » Plutôt sympathique.

Et le programme de s’esclaffer en ouvrant la bouteille, que ce rhum est frelaté! Il va falloir le rendre meilleur. Et la procédure commence avec encore autant de références : laissons fermenter, ce rhum pue encore, etc.

 

Tout ça pour arriver au final à être le seul programme à pouvoir retirer la sécurité de votre One S mis à jour (Hboot 2.15, un truc comme ça) et ce sans une ligne de commande de votre part? Juste écrire trois fois « Yes » pas « Y », pas « yes »… « Yes » !!

 

Si vous tombez sur ce post et décidez de tenter votre chance, n’hésitez pas à venir nous raconter vos péripéties !

J’ai mis la main sur un Chromecast

image

Alors voilà. Puisqu’Amazon veut bien nous les importer et qu’ils sont pas trop chers. Je me suis laissé tenter par un Chromecast.

Vous savez probablement tous ce que c’est, mais je résume:
C’est un petit module HDMI, qui se branche sur votre téléviseur et vous permet de voir sur votre plus grand écran des contenus que vous ne voyiez que sur vos mobiles ou pc (sauf si vous aviez connecté votre pc à votre TV).

L’installation est enfantine. On entre le mot de passe de sa Wi-Fi en connectant le Chromecast par USB sur son pc. Puis, une fois connecté et configuré. Il ne reste plus qu’à le brancher sur la télé.

Si vous avez un port USB sur votre téléviseur, pas besoin de prise secteur. Il s’alimente directement sur ce port.

Vous n’avez alors plus qu’à installer l’application sur vos appareils mobiles et l’extension Chromecast sur le navigateur de votre pc… Et le tour est joué
image

YouTube dispose par exemple d’un nouveau bouton.
image

Vous, voyez le petit rectangle avec un symbole d’ondes sur le coin inférieur gauche? Et bien c’est tout ! Même la source change toute seule sur la TV.

Avec YouTube ça marche du tonnerre. Pour le navigateur Chrome, c’est un peu plus délicat. Il y a tout d’abord un petit temps de latence entre vos actions et leur effet sur la TV. La vidéo et le son sont parfois légèrement décalés, surtout en plein écran.

Sur tous les appareils, vous pouvez faire autre chose pendant que la vidéo tourne. Pas de problème. Même sur le pc, en plein écran, appuyez sur la touche Windows de votre clavier, la vidéo reste en plein écran et vous pouvez passer à autre chose. Pas mal, mais parfois encore un peu instable (bêta, en somme): il semble en effet que le fait de passer en arrière plan ou de fermer l’écran du pc portable entraîne une sorte de mode économie d’énergie, qui ne sied pas des meilleures manières au Chromecast, qui tend à perdre le fil.

Par contre, les applications compatibles n’ont aucun problème à passer en arrière-plan sur les appareils Android.

Sur votre mobile, Chromecast reste dans la barre de notifications pour vous permettre d’utlisiser les fonctions de bas (arrière, pause, avant).
image

image

Pour le moment, vous ne trouverez pas trop d’applications compatibles, mais avec Chrome, vous pourrez streamer pas mal de contenu. Attention cependant, des vidéos filmées en full HD sur mon téléphone ont du mal à être fluides sur le logiciel dans lequel il a fallu payer (pas grand chose) pour pouvoir passer les fichier de mon HTC One sur le Chromecast.

En somme, le produit est plutôt sympathique, mais il lui reste encore un peu de chemin à parcourir pour être la petite boîte magique que j’attendais.

Des questions ?
N’hésitez pas